séance de travail du 10/01/2013

Ingrid

 

Bugs de mémoire.Travail sur le déjà-vu.

Image mentale. Rapport champ-hors champ. au cinéma, on fait 80% de l’histoire dans notre imagination à partir de ce qu’on donne à voir.

Ecueil à vouloir être dans la représentation des mouvements du cerveau. Partir plutôt des formes possibles que des mots ou des concepts.

Autre piste: travailler sur la sensation de déjà-vu qu’un objet de consommation génère lorsqu’il tente d’imiter un autre objet « original » qui a plus de valeur.

 

Groupe Azza, Thomas, Alexandra, Szonja

Laisser les matières, pour se concentrer sur la proposition d’écriture. Inviter à écrire, tout simplement, en liant le stylo à la diffusion d’une bande-son. On est dans un contexte ludique aujourd’hui dans la société de la consommation et l’économie de l’expérience. Et plus précisément, dans le cadre de l’expo, les gens vont attendre de voir du design, et s’ils prennent le stylo, geste très basique, objet très élémentaire. Cela peut faire ressortir l’archaïsme du geste. Faire remonter la puissance de ce geste par le micro, par les enregistrements, etc.

Exemple de Rirkrit Tiravanija, avec la cuisine qu’il recréait, et animait. Intéressant quand il n’était pas là car le spectateur s’interrogeait: est-ce l’art ou la réalité?

Le stylo écrit-il ou n’écrit-il pas?

Derrida a écrit dans Dissémination que l’écriture est impure. Il devait y avoir dans l’histoire humaine d’avant l’écriture une pensée qui allait au-delà.

Question de la situation, contexte, l’espace

Question forme/fonction: quel stylo, accroché? Surface: papier, tableau, vitre, mur ?

Question bande-son: quels sons, un ou plusieurs sons? Modulation? Programme? Mode de diffusion, dans l’espace ou avec casque, dans un coin ou plus largement? Prise en compte de l’espace d’exposition et de la présence des autres oeuvres? Mais ne  veulent pas mettre l’usager dan la situation d’être le centre d’attention (dimension spectacle),

Idée de base: quand la personne écrit ca produit du son. OK.

Est-ce que cela laisse une trace: ca pose question/;

Si ca laisse une trace, ca motive la personne à continuer. Si ca n’en laisse pas, il faut trouver autre chose pour motiver la personne à continuer.

Aspect BHV bricolé intéressant.

 

Louise

modèle maquette 3D de la sculpture avec les 3 portes. Et aussi en taille 1.

Danko

A besoin de lumière forte, matéri

Matière noire, matte posée au sol, sur laquelle il y a une flaque, dans laquelle se reflète une image. Quelle image? Les gens vont-ils voir?

 

Groupe Communication
Décision de faire un mur à deux faces, avec des micros et des hauts-parleurs de chaque côté, identiques, avec cône ou sans cône, à tester en atelier.

Construire un mur, question de voir les tubes ou non, ce n’est peut-être pas nécessir.

Trois pistes possibles:

– sculpture, on peut tourner autour, on peut le mettre ou on veut, on voit les tubes à l’intérieur par les côtés.

– simuler un mur, entre les deux colonnes si c’est dans le grand espace, ou au niveau de la partition mobile si c’est dans les petites salles latérales. Et le dispositif se déploie sur les deux côtés.

– doubler un mur, et le dispositif n’est que d’un côté.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*