labex cap

Le Laboratoire d’Excellence Création, Arts et Patrimoines (acronyme « CAP »), préparé en collaboration entre dix-sept laboratoires universitaires et d’enseignement supérieur (émanant de : l’EHESS, l’EPHE, le CNAM, l’ENC, l’ENSCI, l’ESCP Europe, l’ENSAPLV, l’INHA, l’INP, l’IRCAM, le LCPI ParisTech, l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et huit établissements patrimoniaux et muséaux (BnF, Musée du Louvre, Centre Pompidou, musée du quai Branly, Musée Les Arts décoratifs, Musée des Arts et Métiers, Sèvres – Cité de la céramique, La Cité de l’architecture et du patrimoine) fait partie des projets retenus par le gouvernement français dans le but de soutenir et amplifier le rôle et la visibilité internationale des meilleurs laboratoires de recherche du pays. À la fois observatoire et laboratoire expérimental, le Labex CAP étudie les arts, la création et les patrimoines et les prend comme points d’appui pour comprendre et accompagner les mutations de la société contemporaine, connectées à la mondialisation de la vie économique et des moyens de communications mais aussi des cultures. Ainsi, le Labex CAP mobilise des compétences scientifiques variées, dans les domaines des théories esthétiques et de la philosophie de l’art, de l’histoire de l’art, de l’architecture et du patrimoine, des études musicales, de la poétique, de l’anthropologie culturelle, de la sociologie de l’art, de l’histoire des techniques mais aussi des techniques de communication et d’information, du design, de la conservation et de la restauration. L’association du Labex CAP avec de grandes institutions patrimoniales représente l’un des points forts du projet ; l’une de ses ambitions étant de permettre enfin la collaboration innovante et porteuse entre, d’une part, des entités de recherche relevant du domaine de l’enseignement supérieur, et d’autre part, des organismes n’y étant pas affiliés. Au moyen de cette ouverture sur les champs extra-universitaires, le Labex CAP affiche la volonté de favoriser le croisement des regards, des questions, des pratiques et des modalités de recherche. Il s’agit de décloisonner les différentes approches de l’art, de la création et du patrimoine, et, par-delà, les compétences et professions diverses qui ont trait à ces domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*