La convergence NBIC – jour 1

par Rémi Sussan

La convergence NBIC est une expression consacrée qui date des années 2000.
NBIC est un acronyme qui veut dire Nanotechnologie Biotechnologie Information Cognition (le cerveau humain).
Les 4 termes ensemble sont un peu bizarre mais le but de tout cela c’est beaucoup le cerveau humain, c’est augmenter entre guillemet l’intelligence.

On parle de convergence, alors pourquoi c’est 4 là et pourquoi il y a convergence.
un certain nombre de critique a été faite sur cet acronyme mais c’est un modèle mais il aide àpenser, il est pratique pour organiser la pensée.

La convergence de Newton avait défini une convergence, la définition du monde par les mathématiques. Toute convergence oblige forcément à avoir un regard qui est partial mais qui peut être utile.

Ces quatre domaines ont du sens ensemble.
Il y a une idée derrière les N B I C c’est que au final tous ces domaines là se définissent et produisent des algorithmes, des programmes. Un monde décrit non plus en équation mais en programmes.

Stephane Wolfram dit : le monde est défini par des « petits programmes ». en quelques lignes de code. On peut peut être tout décrire sous forme de programme , comme de sprogramme informatique. Et certains commencent à dire, à la base de l’univers il y a des bits d’infroamtions qui s’incarnent sous la forme de particules élémentires. L’information précèderait la matière.

donc on va parle d’informations et de structure de l’information.

Il y a de nouveaux mouvements culturels, et au centre il y a le hacker qui devient la figure du sorcier de demain. Je peux grâce à la logique d’informaticien et de hacker « je » peux avoir la maîtrise de toutes choses.

Le hacking est en train de se développer dans l’informatique, mais on parle aussi de bio hacking. En nanotechnologie c’est un peu plus vague car cela demande encore beaucoup de matériel.

> la nanotechnologie
elle a plusieurs défintiions.

au sens propre, être capable d’agir sur la matière au sens moléculaire. cela ne veut pas dire faire de petites choses. Tout est fait avec la précision moléculaire.

Au départ, Richard Feynman (wikipedia), grand physicien quantique, à l’origine de plein d’idées
Puis, Eric Drexler (wikipedia) s’est dit si on créait des choses à partir de l’échelle moléculaire. I l a regardé les protéines et les a regardé comme des petites machines. Si au lieu de miniaturiser les choses, on faisait dans l’autre sens, et si on partait des molécules et on créait petit à petit des objets. Il va sortir un bouquin qui s’appelle machines à création.

lien amazon

On arrive à l’idée de l’assembleur, on peut créer une machine qui va assembler au niveau moléculaire qui va assembler d’autres choses. « La machine à viande »


vidéo youtube

L’usine, il pense en terme d’ingénierie. C’est une pensée assez classique.
les nano robots, les nano ordinateurs

La gelée grise est la conséquence d’une prolifération des assembleurs qui envahissent le monde.
Ce qui imaginait Drexler c’est un mode industriel, or certains chercheurs dont Richard Smalley (wikipedia), ont dit cela ne peut pas fonctionner. Car au niveau moléculaire les lois ne sont pas tout à fait pareil, dont le mouvement brownien.
On va plutôt créer de nouvelles molécules qui ont des propriétés particulières.

Les fullerenes (wikipedia)
les fullerenes en forme de tube ou en forme de boules. Les fullerenes cela existe.
La nanotechnologie de matériau intelligent .

L’eau est l’élément conducteur de ces auto assemblages.

Fabriquer des choses avec du vivant

> la biotechnologie

Au sens classique, on prend un bout d’adn et on le met dans autre chose


existenz

Aujourd’hui, la biologie de synthèse, on crée des systèmes organiques vivant. Créer des systèmes vivants complets avec des potentialités intéressantes, ou dangereuses.

La biologie synthétique est totalement informatique. D’une part car utilise les ordinateurs pour simuler les systèmes mais c’est aussi une logique et une pensée informatique.
L’adn est une chaine de molécules, se divise en sous chaîne.

Extraire du vivant un certain nombre de règle, une sorte d’ingénierie du vivant.
Les biobricks

Créer un langage de haut niveau uqui leur permettra demain d’avoir des chercherus en biologie synthétoque qui se contenteront de faire des assemblages de boîtes et de fonctions, des boîtes d’ingéniérie qui pourront construire des organismes.
C’est aujourd’hui quelque chose de théorique.
Les chercheurs du MIT ont décidé de les mettre en open sources. link

Et cela donne naissance à tout un mouvement de bio hacking, de biotechnologie de garage.
Les premiers gestes de ces hackers est de trouver des solutions pour faire tomber les prix des machines. PCR, un thermo cycleur, coûte 300 $ via eux.
Montage de bio fab lab.

Utiliser aussi du crowdsourcing pour trouver des solutions en biotechnologie.
Donner ses capacités d’action et de calcul. Rosetta home pour le pliage de molécules.
création du jeu de Fold it.

lien vidéo

La possibilité de manipuler avec la main est plus puissant que le plus puissant des ordinateurs.

La génomique personnelle
Séquencer le génome humain dans les années 2000 et les prix ont commencé à baisser.
Et aujourd’hui il y a des sociétés qui proposent de jeter un coup d’oeil à votre code génomique. voir 23andme

> l’informatique
dans les nbic il est au centre.

Les ordinateurs à ADN
Les oridnateurs au niveau quantique, on peut avoir des valeurs entre zéro et un.
le chat de Schrondengerg (wikipédia)

Les ordinateurs quantiques a dit si d’après les recherches 300 kbits devrait suffire.
Et donc la question est de savoir jusqu’à quand un ordinateur peut faire un calcul sans « être dérangé. Aujourd’hui les ordinateurs quantiques peuvent factoriser le chiffre 15 !

Gershenfeld, les ordinateurs à bulles

> l’intelligence artificielle
l’intelligence artificielle symbolique, le web sémantique fonctionne sur ce type d’intelligence, sur des règles symboliques.  Une recherche sur les règles, le problème c’est que ce type d’intelligence est incapable de se déplacer ou reconnaitre un visage. Les fonctions les plus complexes, reconnaissance de formes

le second type d’intelligence artificielle est le connectionnisme

Un autre type est la société de l’esprit. par exemple, un module si il reconnait « Face au danger » alors Fuir … et un ensemble de module vote. Très utilisé en robotique. Etre toujours trouver UNE décision même si ce n’est pas la meilleure.

un dernier type, la théorie de l’enaction.

> les sciences de la complexité
L’une des grande idée qui circule est que on est face à des systèmes complexes, le résultat du groupe est différent de la somme des parties.  On ne peut pas prédire l’organique, les choses. Ce ne sont pas des  systèmes prévisibles.

Il y a trois sortes de hasard, (Wolfram) ;:
– le hasard classique
– le hasard de la théorie du chaos, contrairement à ce que cela sous entend c’est très organisé. La théorie du Chaos n’est pas une théorie du hasard.
exemple : Vous faites une série de division, et vous vous retrouvez avec un chiffre avec une série de décimales. Si on écrit ce chiffre sur un papier et que on prend le chiffre et on le rentre dans une nouvelle calculette … alors au bout d’un moment les chiffres vont diverger.
c’est du Chaos déterministe.
– les automates cellulaires, où le hasard dont les systèmes ont des mêmes conditions initiales, les cellular automata, c’est déterministe mais non prévisible. Le pixel de départ sera toujours à la même position mais génère au bout d’un moment des choses différentes. http://en.wikipedia.org/wiki/Cellular_automaton

A partir de données et de règles simples, on peut créer de la complexité.


Le truc (stuff) vu par Wolfram Alpha : http://www.wolframalpha.com/input/?i=stuff

Le Jeu de la vie
le glider

Voir la video du Amazing Game of Life Demo

A partir d’éléments très simples, on peut créer de la complexité.

la loi des 80/20, la loi de Pareto (wikipedia link), 20¨% des sites qui recoivent 80% des visites, etc …

Ce contenu a été publié dans Les nouveaux matériaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La convergence NBIC – jour 1

  1. Ping : La convergence NBIC – jour 1 | master innovation by design | Biotechnologies | Scoop.it

  2. Ping : La convergence NBIC – jour 1 | Post-Sapiens, les êtres technologiques | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*