Conférence aux Arts Décoratifs – Jeudi 6 décembre 2012

Eric Carreel ingénieur et président de Withings et Pierre Garner designer à Eliumstudio, étaient les deux invités de cette conférence.

Tout d’abord, Eric Carreel nous explique que Withings est une jeune société française fondée par trois ingénieurs en 2008 et qui emploie actuellement une cinquantaine de personnes. Cette société qui conçoit, développe, fabrique et commercialise des objets connectés de haute gamme (pèses personnes, tensiomètres, babyphones) a reçu de nombreux prix d’innovation.

Pour lui, il ne fait aucun doute que «les objets de demain seront connectés». Mais, tout cela se fera de manière plus naturelle et plus spontanée qu’aujourd’hui. L’époque des objets complexes est révolue. L’usager a besoin que l’objet qu’il achète soit simple à utiliser même s’il rempli de nombreuses fonctions. Le mode opératoire doit être intuitif et la mise en oeuvre spontanée. Son utilisation ne doit pas être compliquée.

Exemples d’objets simples: l’Iphone et l’Ipad d’Apple, le navigateur de recherche Google.

La segmentation de la clientèle a très bien marché pendant longtemps, chaque objet était personnalisé en fonction de la cible recherchée. Mais, avec l’arrivée de l’objet connecté celle-ci ne fonctionne plus. En effet, ce n’est plus le constructeur qui va personnaliser l’objet mais le consommateur qui va se l’approprier. Par exemple, chaque utilisateur personnalise son Iphone avec les applications de son choix.

L’objet doit également durer dans le temps. En effet, dans le haut de gamme la notion de durabilité est très importante. Les objets sont chers et doivent pouvoir au moins donner la possibilité d’être utiles pendant longtemps et de ne pas se démoder rapidement. Chaque objet doit être le plus neutre possible pour ne pas être «usé» par le design.

Et comment fonctionne l’alliance entre scientifiques et designers dans tout ça ?

Withings fait appelle à un studio de design Eliumstudio en externe. Pour Eric Carreel ce choix de collaborer avec des designers en dehors de l’entreprise donne aux designers une plus grande ouverture et liberté de propositions.

Pierre Garner (diplômé de l’ENSCI) ajoute que le design doit intervenir en tout début de projet car il touche à l’ergonomie (la forme, la taille et l’usage) et l’esthétique. Le design aide donc à faire converger les souhaits de l’entreprise entre une vision scientifique et technique, et une vision esthétique et d’usage facile (choix des formes, des couleurs, et des matériaux). Dans les projets développés par Withings, les designers sont consultés du début jusqu’à la fin de la création.

Ce contenu a été publié dans Expositions, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*