Vincent Créance


agence MBD Design
http://www.mbd-design.fr/

Vocation et passion. Il voulait être ingénieur et passait son temps à inventer des trucs.
Et à essayer de les fabriquer.
Il était pas bon en math et donc après son bac, il a fait du droit, errements …  et par hasard il a découvert qu’il existait un métier de conception qui ne nécessitait pas d’être bon en math mais plutôt une sensibilité artistique. Il a fait l’école ESDI. Et puis une sorte de révélation.
C’est un métier à forte consonance artistique et avec passion.

Rapport un peu passionnel avec leur produit
Prise de risque du designer

Est rentré chez Plan Créatif
il lui manquait un ingrédient essentiel, le talent dit-il. Ce qu’il n’arrivait pas à faire lui même, il arrivait à le faire faire aux autres. En gros s’exprimer par procuration. D’où responsable d’une équipe de designers.
D’abord chez Plan Créatif, acquisition d’une forme de culture générale de l’économie, de l’industrie, d’une façon assez large.

Rentré en 1996 chez Alcatel. Responsable design ergonomie communication
Passé d’une petite PME à un grand groupe, ce n’est plus le même monde
Budget design = 3 million d’euros à compare au budget de communication de 55 millions euros.
Montre les écarts, et le design ne coûte pas grand chose. Coûte  très peu par rapport aux autres fonctions.
Département design présent sur 2 centres en France et en Chine
avec Advanced Design pour parler de l’équivalent des Concepts car.

Sur la partie Design produit, le temps d’étude était plus long que la durée de vie commerciale des produits
durée de temps d’étude : product design + advanced design+ prospective
durée de vie commerciale : 6 mois + 6 mois
d’où beaucoup d’anticipation,

prospective : au delà de 3 trois ans pour donner les tendances
partenariat avec les écoles … brief : Quel terminal pour demain, quel est votre rêve ?
produits totalement libres, des propositions extrêmement variés. Tenter de rassembler les produits avec des dénominateurs communs, et donc peut être sous là il y a une tendance.

advanced design
une fois la tendance détectée, chercher des scénarios
et maquette d’aspect avec des propositions de design de téléphone
advanced design produits ne sont pas destinés à être lancés mais juste à faire réagir le marketing

puis enfin le product design

Le rôle des designers dans les entreprises pressées par le temps…
Mkt opérationnel et stratégique très pris et donc le travail de prospective était fait par cette équipe designer. Une sorte de maillon entre marketing et r&d. Le designer a un pied dans les deux mondes.
La r&d n’a pas une vision du client final car très centré par le fonctionnel et la technique, et le marketing c’est l’inverse. Le designer est dans les deux camps, il a le soucis de l’utilisateur et de la réalisation pratique.
Il a l’obligation de travailler en bonne intelligence avec la r&d, et en bonne intelligence avec le marketing. Un maillon qui a une certaine force car il matérialise les choses.
De ce point de vue il a un rôle très particulier dans l’entreprise.

Un produit, un téléphone émet un certain nombre de valeurs, portées par une marque, à proximité directe avec l’utilisateur. Premier geste de communication de la marque. Donc tous les autres outils de communication doivent être cohérents avec les produits.
Il est très difficile de faire cohabiter les valeurs produits et les valeurs de la marque.

Il était au niveau des directeurs r&d, directeur marketing, etc …

Offre Ola de France Télécom, nouvelle offre en 1997 et recherche un design adapté pour une offre grand public. Cette offre a permis de réussir le passage au grand public. One touch easy, le téléphone, a été un succès immense. Ce téléphone a permis de créer une rupture.

tests clients : quand on interroge des clients, ils raisonnent sur la base de leur expérience, et toutes leurs réactions sont basées là dessus. Car il n’y a pas de projection.
Les tests de quali sur les advanced product

le One Touch Easy de Alcatel

Le Diga de Philips

A l’époque 80% pour le One touch Esay versus 20% pour Philips. Exemple de l’apport du design.

L’activité de 1996 aux années 2000 a été extrêmement forte.
Et après la crise de 2000 est arrivé.
Les gros succès des terminaux arrivent à se vendre pendant 2 ans.
Puis Alcatel a jeté l’éponge et ont vendu l’activité à des chinois

> l’agence MBD en 2006
fondée en 1972, Vincent Creance a racheté l’agence en 2006. Equipe de 10 personnes.
Spécialisé dans le domaine ferroviaire. Et ils se sont étendus à l’étranger, avec des projets métro, tram, et train
Il travaille beaucoup avec Chine et Corée.

ça turbule énormément …. Yes !

Alors travailler avec les designers
Un designer, c’est un ego ? Intellectuel éduqué … qui met beaucoup de lui même dans ses productions. C’est quelqu’un de passionné dans son travail. Il va prendre pour lui les remarques.
Intérieurement, il prend les choses à coeur.

C’est un anticonformiste.
Cela peut être très dangereux ou très utile. Il a tendance à vouloir changer les choses. Il a un regard.

C’est un curieux
il veut tout savoir sur tout. Il formalise, et produit la synthèse. Il a besoin de beaucoup d’infos pour tenter de synthétiser.

Un talent
dans l’évaluation d’un designer, il y a la notion de talent. Il y aune composante artistique très forte. Cela fait partie du paysage.
Leonard de Vinci,

C’est un chercheur ?
un designer qui ne trouve pas est en situation d’échec.

Trouver c’est dans le métier d’un désigner de synthétiser.
Il y a des données qui viennent de multiples sources et puis il y a concrétisation.
Synthétiser sous une forme matérielle et donner du sens.

Donner un sens immédiatement compréhensible

Le désigner doit  séduire
avec irrationalité et l’émotivité
Il espère générer du désir, de l’envie. et amener de l’irrationnel.
Le designer il agit sur les ressorts qui sont l’irrationalité et l’émotivité.

De l’importance du cahier des charges ..
ce que vous allez raconter au designer va l’emmener à des endroits différents.
<femmes mésopotamie> <femmes boticelli> < femmes picasso>

le cahier des charges : les gens à qui on s’adresse, en s’appuyant sur les modes de fabrication, de distribution, etc … On parle de design industriel, une entreprise qui paie investit de l’argent pour augmenter sa compétitivité

Le rationnel versus l’irrationnel
ce que je dis / ce que je fais
ex. étude comment on choisit un téléphone mobile . étude Bouyghes.
de façon surprenante, dans le déclaratif, la nouveauté est assez bas.
les premiers critères de choix  solidité, fiabilité, …
En observé : l’esthétique est le critère le plus fort. et la facilité d’utilisation
les deux leviers principaux de choix : l’irrationnel : le design et l’esthétique et le cartésien par le biais de l’ergonomie.

Les leviers de décision
produits présentés et tour de table. 15 argumentations qui ne convergent pas. Et le directeur doit décider, le critère de décision dans un monde complexe ne peut plus marcher.
Au final, il a choisi le modèle qu’il aimait. Très souvent la prise de décision échappe à l’analyse cartésienne.
Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de solution cartésienne, cela veut dire que on ne la trouve pas.

L’entreprise par essence déteste le risque.  Il faut être certain que ce que on va faire ne va pas faire prendre des risques.  L’entreprise ne fonctionne que sur son cerveau gauche.

Département Trucs et machins !

Ce contenu a été publié dans Témoignages de designers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Vincent Créance

  1. Ping : Pour une politique nationale de Design - Garage21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*