Fenêtres ouvertes

Nous sommes à un moment critique de ce mois de janvier le plus chaud de l’Histoire : mercredi prochain se tiendra la sixième et dernière séance du cours de sémiotique du design.

Lors de la cinquième séance, nous avons étudié les liens entre structures narratives et structures passionnelles. L’ensemble des outils théoriques présentés (analyse modale, actantielle, syntaxe narrative, schéma narratif canonique, schéma pathémique) permettent, in fine, de mieux comprendre comment les sujets sont construits par les quêtes que les discours leur prêtent, et d’étudier la dimension passionnelle de la relation qu’ils entretiennent avec celles-ci (normalement, seuls ceux qui ont bien suivi le cours peuvent comprendre cette phrase).
Et puisque les sujets peuvent être aussi bien individuels que collectifs (aidés en cela par une sensibilité et un rythme communs), voici l’exercice qui vous est demandé :

Vous devrez proposer un dispositif qui offre aux visiteurs (contexte : les Portes Ouvertes de l’ENSCI) une expérience de constitution d’un actant collectif, qui intensifie les enjeux émotionnels impliqués par l’entrée dans l’école.

La date limite pour m’envoyer vos propositions est mardi, 20h.Travail individuel, ou maximum à deux étudiants ; En faisant la moyenne de votre assiduité et votre ponctualité, voilà le résultat mutualisé : only one life remains… Donc, présence et rendu obligatoires !

Deux liens supplémentaires :

  • La revue principale de sémiotique française, les Nouveaux Actes Sémiotiques, qui met en ligne de nombreux articles (dont ceux de Fontanille et Zilberberg), et liste également les programmes de conférences : http://revues.unilim.fr/nas/
  • Le texte de Roland Barthes sur la DS dans Mythologies : http://www.desordre.net/textes/bibliotheque/barthes_citroen.htm
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*