Intelligence artificielle, état de l’art.

Depuis la Grèce antique les hommes ont été fascinés par la construction de l’esprit et les mécanismes de l’intelligence. Mais ce n’est que depuis l’invention de l’informatique que la possibilité de voir apparaître un jours des mécanismes indépendants et dotés d’une intelligence artificielle est apparu.  Autour des années 50 aux États Unis un groupe de scientifiques formé par J. McCarthy, M Minsky,  N. Rochester et C. Shannon créent des groupes de recherche et de réflexion autour de l’intelligence et du language et posent les bases des études sur l’intelligence artificielle en 1956 lors de la conférence de Darmouth.

La question qui se pose alors c’est celle de savoir que considère t’on de l’intelligence ? En 1950 Alan Turing invente un test qui permet de qualifier une machine d’intelligente ou pas, ce test repose sur l’assertion qui suit : si un humain ne peut différencier si il parle a une machine ou a un humain alors cette machine peut être considérée dotée d’intelligence. Ce test a depuis été critiqué et discrédité plusieurs fois mais il reste un pas important dans l’univers de l’intelligence artificielle. Est-ce de l’intelligence ou seulement une simulation de celle-ci ?

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »http://www.youtube.com/embed/TryOC83PH1g » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

 

Je pensait que l’intelligence artificielle était une utopie morte, tout droit classée dans le rayon science fiction sitôt citée ou évoquée. Entre les années 40 et 2000 a littérature  et le cinéma se sont emparé de ces idées et on a vu apparaître un nombre incroyable de  productions contribuant à la création d’un imaginaire collectif autour de l’idée d’intelligence artificielle des utopies ou dystopies nous projetant dans un futur pas si lointain qui ont contribué a populariser  cette science. On voit donc des robots effectuant des opérations complexes, ayant des comportements et réaction indiquant une certaine conscience. Dans la littérature comme dans le cinéma ces entités intelligentes sont souvent vues comme dangereuses, capables de se révolter contre les humains à la poursuite de leur propres intérêts. Ces intelligences prennent souvent forme ou voix humaine comme dans « Terminator » de James Cameron) ou encore dans « 2001 L’odyssée de l’espace » de Kubrick mais  aussi quelquefois de façon plus abstraite comme dans « Matrix » des frères Wachowski. Il y a aussi mais moins des cas ou le robot est un être doté d’une conscience et de sentiments qui le font devenir bon est humain come dans « L’homme bicentenaire » de Chis Colombus.

Même si on en est pas au même stade que dans la littérature et le cinéma, les avancés dans les champs de l’intelligences artificielle est belle est bien réelle et les champs d’applications deviennent de plus en plus d’ordre quotidien, je parle encore en terme de 10 à 15 ans mais à défaut de robots anthropomorphes et de droids de compagnie, sont déjà là ( en  période d’essai) les maisons intelligentes capables de t’envoyer un texto si il y a une fuite dans le sous sol ou si la fenêtre a été laissé ouverte en partant. Ou de recevoir des indications pour chauffer  la maison en vue d’une arrivée prochaine.

Ou encore dans le domaine de la robotique, ces sympathiques spécimens. C’est la combinaison de plusieurs domaines comme la biologie, la physique , les mathématiques  les siences cognitives et d’autres champs de l’ingénierie qui ont pérmis  a des robots fabriqués par Hod Lipson et son équipe à Cornell d’être dotés de curiosité artificielle et qui ont la capacité d’apprendre, de communiquer, ils sont en quelque sorte aux premiers stades d’un processus d’évolution. Cette équipe de scientifique c’est fortement inspiré des êtres vivants et de la théorie de l’évolution et de la création de touts les êtres vivants à partir d’un milieu liquide  (soupe primordiale) plein de particules et éléments chimiques qui se sont assemblés grâce a ce milieu propice au développement de la vie. Ils ont crée leur propre soupe primordiale électronique (numérique) pleine de composants de robots, et ont laissé les robots se créer d’eux mêmes et ensuite a se déplacer. Ils ont aussi observé que quelques robots, une fois crées si alimentés de matériel similaire a leur construction peuvent se répliquer.

<iframe src= »http://embed.ted.com/talks/lang/fr/hod_lipson_builds_self_aware_robots.html » width= »560″ height= »315″ frameborder= »0″ scrolling= »no » webkitAllowFullScreen mozallowfullscreen allowFullScreen></iframe>

 

Aussi et beaucoup moins drôles les Bots américains, ces soldats métalliques qui sont capables de prendre la décision de tirer  sur quelqu’un ou pas. Ronald Arkin chercheur à l’Institut des Technologies de Georgie à Atlanta, aux Etats-Unis, travaille sur ces robots qui seraient complètement autonome contrairement a ceux qui existent aujourd’hui qui ne le sont que partiellement. Sur le champs de bataille on voit déjà des robots qui savent adapter leurs déplacement sans besoin d’indication humaine ou des robots programmer pour porter les hommes blessés sans intervention humaine mais aucun robot aujourd’hui ne prend la décision d’ouvrir le feu, c’est toujours un ordre humain , même a distance. Cela ouvre la question de l’ethique, de la conscience ou de l’objectivité des robots

C’est là qu’un petite sélection de ce qui se fait aujourd’hui. Les champs de l’intelligence artificielle sont très nombreux et vont des domaines les plus généraux comme l’aprentissage ou la perception a des choses beaucoup plus précises et ciblées comme un jeux d’echec, écrire un poème, démontrer un théorème mathématique ou enore conduire une voiture…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*