Un Monde Sans Humain ?

Le scénario du futur est à présent tout tracé. La théorie de perfectibilité de l’Homme est obsolète, maintenant l’Homme atteindra le Paradis sur Terre grâce à la technique. Nous aurons les moyens de transformer radicalement notre corps, grâce à des milliards de nanorobots qui circuleront dans notre sang, dans nos organes, dans notre cerveau. Ces nanorobots détruiront les agents pathogènes, corrigeront les erreurs de notre ADN, élimineront les toxines et effectueront toutes sortes d’autres tâches pour améliorer notre bien-être physique. Ils interagiront avec nos neurones biologiques, avant de pouvoir les remplacer et de générer des organismes plus durables, plus performants et à peu près inusables. Se dessinera la version dite 2.0 du corps humain. Nous serons alors connecter avec tout notre environnement par le biais de puces électroniques dans notre cerveau, si je manque de vitamine mon frigo le saura et me préparera un jus d’orange. Et si un jour nous avons vraiment un problème avec notre corps et bien on downloadera  notre conscience dans une nouvelle puce et un nouveau corps. Ou encore plus de corps, notre esprits se baladera tout tranquillement sur Google. Facebook deviendra notre nouvelle identité, comme ça on ne se sentira plus jamais seul. Ca sera génial. Tous les Hommes enfin sur « la même longueur d’onde » ! Si on peut encore désigner cela comme des Hommes… Parlerons-nous un jour des Hommes comme d’une espèce disparue ? Nous prépare-t-on un changement extraordinaire de nos corps et de nos vies ? C’est ce que nous promettent par exemple les Transhumanistes.

Ici j’ai pousser leur scenario un peu loin, parce que ça m’amuse. Mais je rie jaune. Après avoir vu le documentaire Un Monde sans Humains ? je n’avais qu’une envie c’était de penser à autre chose. Je me sentais à la fois amusé, dérangé et perdu.

– Amuser par ces techno-scientifiques et leurs utopies (ou contre-utopie) très proche de la science fiction. Ces scientifiques fou à la recherche de l’immortalité qui se regroupe pour former leur nouvelle « religion ».

– Dérangé par ce genre de phrases : « les Humains sont des sortes d’ordinateurs à base de protéines, .. etc »  » ce sont des ordinateurs GRATUITS et vivants QUI EN PLUS PEUVENT SE REPRODUIRE… » Phrases qui sortent de la bouche de grands experts sur lesquels on se repose. Dérangé de voir des hommes se prendre pour des Dieux. Dérangé par tous les enjeux politiques, financiers et économiques qu’il y a derrière. Dérangé que l’on donne de la légitimité à ces projets par la pression de la compétition économique international. Ce reportage a réveillé le révolutionnaire qui est en moi, mais il est vite repartit. Étonnamment, même après avoir vu ce documentaire avec ses mises en garde et sa musique catastrophe, je ne prends pas ces prédictions au sérieux. Je serai peut être surpris.

– Perdu car au premier abord le film ne me semblait pas très structuré. Difficile de faire des liens entres toutes les informations qu’il donne. Mais après réflexion j’ai pu découper le documentaire en quatre grandes parties qui me semblent logiques.

  1. Philippe Borrel commence par nous montrer que le numérique et les nouvelles technologies font déjà partie de notre quotidien. Celles-ci transforment notre réalité et évoluent sans cesse. L’Homme doit penser ce Monde émergent.
  2. Ensuite, il nous présente les recherches et innovations technologiques d’aujourd’hui, avec notamment les NBIC qui désignent un champ scientifique multidisciplinaire qui se situe au carrefour des nanotechnologies (N), des biotechnologies (B), de l’intelligence artificielle (I) et des sciences cognitives (C) soit l’infiniment petit (N), la fabrication du vivant (B), les machines pensantes (I) et l’étude du cerveau humain (C).
  3. Ainsi les scénarios de science-fiction ne paraissent plus si éloignés que cela. Il nous fait alors découvrir le Transumanisme et son Université de la singularité avec sa recherche du post-humain, humain amélioré pour vivre une vie parfaite.
  4. Pour finir il nous met en garde contre l’avenir dépeint par ces experts où l’humain ne serais plus vraiment humain.

Donc voici  » Un monde sans humains ?  » Documentaire de Philippe Borrel. D’après une idée originale de Noël Mamère. Produit par Fabienne Servan-Schreiber et Estelle Mauriac. Musique originale de Piers Faccini, diffusé sur Arte le 23 octobre 2012 et rediffusé jeudi dernier. Je vous invite à le voir car il traite plus ou moins des thématiques que nous avons choisit la semaine dernière.

 http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=L8xP6OJVRvY#!

Présentation du documentaire par Arte :

« Depuis une quinzaine d’années, l’accélération du progrès technique a permis de réaliser des prouesses impensables. Refaire marcher des personnes amputées grâce à une prothèse bionique ou passer un entretien professionnel face à un robot ne relève plus de la science fiction. La technologie est partout. Elle régit nos rapports sociaux et va s’immiscer jusque dans nos corps. Mais jusqu’où laisserons-nous encore aller nos machines ? C’est cette question récurrente, à l’origine de nombreuses œuvres utopiques, que pose ici Philippe Borrel. »

Pour approfondir un peu plus le transhumanisme et sa figure de proue Ray Kurzweillce voici un autre reportage de Arte :

http://nemesistv.info/video/A7888OU1MK8N/le-transhumanisme-comment-l-intelligence-artificielle-va-prendre-le-pouvoir

Présentation du documentaire par Arte:

« Tracks visite le chantier de l’homme de demain en sillonnant la côte Ouest ou la Silicon Valley. Après un portrait du prophète Kurzweil, rencontre avec son apôtre Aubrey de Grey, informaticien et biologiste qui travaille à inverser les processus du vieillissement ; avec les biohackers qui bricolent nos ADN en marge des labos officiels ; et avec les jeunes chercheurs de la Mars Society, venus du monde entier sous l’égide de la NASA préparer la colonisation de la planète rouge dans le désert de l’Utah. »

Et Juste pour le plaisir, je vous propose True Skin, un court-métrage de science-fiction qui se déroule dans un futur proche où les modifications bioniques sont la norme. Cela reprend un peu les scénarios abordés dans le reportage « un monde sans humains ? ».

http://www.youtube.com/watch?v=efv4ctuT3FA&feature=player_embedded

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*