Parlons-en !

En triant les différents articles du blog, j’ai constaté que beaucoup de nos trouvailles concernent les technologies et matériaux. Il doit y avoir une marge d’erreur, des articles ne doivent pas être à la bonne place, mais il y a une vraie tendance vers cette catégorie.

Ce qui me fait réagir après cette centaine d’article atteint, c’est que l’on a l’impression qu’on se retrouve très souvent avec des télécommandes et outils « d’un jour ». Je m’explique… Comme on le voit, beaucoup des produits dans ce blog sont utopiques, ambitieux, technophiles… Et avec du recul on voit tous que leur utilisation peut s’avérer très limité, parce que manque de subtilité, abondance d’effets… On est face à une usine à gaz, la pratique de ces objets peut être intéressante, mais je pense très vite lassante. On s’imagine très mal en situation avec ces produits.

Est-ce l’effet du net ? C’est l’outil le plus employé pour nos recherches, et peut-être que le net va mettre l’accent sur des projet utopiques, ambitieux…

Quels regards avez-vous sur ces recherches, sur les articles que vous avez postés, partagez-vous ce qui m’interroge ?

Parlons-en !

3 réflexions au sujet de « Parlons-en ! »

  1. Je suis assez d’accord avec toi sur ce que tu soulève, mais quand tu parle effectivement d’une utilisation limitée pour ce genre de concept-produit je ne pense pas que ce soit mal. Dans la lignée du retour que nous avons eu après la mid term review on nous a conseillé de nous concentrer sur certaines fonctions essentielles plutôt que de faire une télécommande véritablement universelle. Ce qui prime à mon avis, c’est une image et un concept fort pour chacune de note télécommande pour que nous intention soit claires. Qu’est-ce qu’il compte pour nous ? Que les utilisateurs puissent utiliser toutes les fonctions ou alors qu’il puissent faire très simplement juste un certain nombre ?
    Ces projets ne me font pas rêver moi non plus, mais ce qu’ils nous apportent c’est parfois juste un type de manipulation auquel on n’aurait pas pensé, ou un langage visuel qui nous étonne. C’est important de connaître aussi de mauvais exemples, car ça nous permet de ne pas reproduire les mêmes approximations !
    Pour finir, je suis encore d’accord avec toi sur les questions que pose la recherche sur internet. Pour un certain nombre de projets, avoir une existence sur internet est déjà un filtre en soi, fruit d’une éditorialisation dont les critères ne sont pas les mêmes que notre atelier. Je suis sûr que nous pourrions trouver des éléments très intéressants même dans des catalogues papier de fabricants d’objets dédiés aux personnes âgées par exemple. Mais pour la simple raison que nous devons traiter d’innovations technologiques, de design d’objet, de design d’interface, de complexité, et puis aussi que nous ne sommes pas à temps plein sur le projet,… c’est plus rapide et facile de faire des recherches sur internet. Pour ma part je suis toujours extrêmement curieux dans les domaines où je suis amené à travailler, pour les documenter et en comprendre tous les aspects, mais il y a des choix à faire en fonction du temps imparti.

    • Pour continuer à parler de ces recherches, c’est peut-être ce que nous demande la nouvelle formule de cet atelier. Le temps qui nous est imparti pour le projet devrait nous permettre de pousser nos recherches au delà de celles du net. C’est ce que nous faisons dans le cadre du module de JFM.
      Je pense que cette nouvelle formule devrait nous pousser, entre autre, à construire nos bases de recherche.
      En temps que premiers cobayes, c’est une voie à laquelle nous pourrions rediscuter: repenser nos approches de designer pour un sujet donné. Et je vais te suivre, il faut que l’emploi du temps soit modifié et géré en conséquence !

  2. Peut-être pourrions nous en discuter en « live », de manière plus dynamique ? En sachant que tout le monde ne lit pas le blog régulièrement et que les réponses sont rares ?
    Je pense que cela en vaut le coup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*