Des robots peuvent-ils raisonner comme des scientifiques ?

Des robots pourraient remplacer les chercheurs au laboratoire, du moins dans une certaine mesure.

Ross King, de l’Université du Pays de Galles à Aberystwyth, et ses collègues ont construit un robot appelé ADAM qui peut non seulement effectuer des expériences sur le métabolisme des levures avec très peu ou pas d’intervention humaine mais aussi faire un raisonnement sur les résultats et prévoir les prochaines manipulations à faire. Le robot est conçu pour combler les lacunes concernant les enzymes présentes dans la description bioinformatique du métabolisme et du génome qui a servi à le programmer. ADAM a déjà réussi à identifier des enzymes qui opèrent bien dans le métabolisme de la levure comme les chercheurs ont pu ensuite le vérifier.

Dans une seconde étude, Michael Schmidt et Hod Lipson de l’Université Cornell à Ithaca, ont utilisé un algorithme, qui n’était pas basé sur des connaissances de physique, de cinématique ou de géométrie, pour rechercher des équations mathématiques capables d’expliquer des systèmes physiques tels que le balancement d’un pendule. Les scientifiques doivent cependant encore intervenir pour reconnaître les lois physiques décrites sous forme mathématique et expliquer leur signification. Un article de la revue Science commente ces deux travaux.


Le robot RI-MAN, conçu pour imiter l’attention humaine